Cour d'appel de Colmar, 31 mars 2022, 19/042201

CourtCourt of Appeal of Colmar (France)
Case OutcomeInfirme la décision déférée dans toutes ses dispositions, à l'égard de toutes les parties au recours
Docket Number19/042201
Date31 mars 2022
NH/VD





MINUTE No 22/274








NOTIFICATION :



Copie aux parties

- DRASS



Clause exécutoire aux :

- avocats
- parties non représentées





Le



Le Greffier



























REPUBLIQUE FRANCAISE
AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

COUR D'APPEL DE COLMAR
CHAMBRE SOCIALE - SECTION SB

ARRET DU 31 Mars 2022


Numéro d'inscription au répertoire général : 4 SB No RG 19/04220 - No Portalis DBVW-V-B7D-HGCL

Décision déférée à la Cour : 22 Août 2019 par le pôle social du Tribunal de Grande Instance de MULHOUSE


APPELANT :

Monsieur [F] [S]
[Adresse 1]
[Localité 4]

Représenté par Me Ahlem RAMOUL-BENKHODJA, avocat au barreau de COLMAR
(bénéficie d'une aide juridictionnelle Totale numéro 20/01687 du 22/06/2020 accordée par le bureau d'aide juridictionnelle de COLMAR)


INTIMEE :

CAISSE PRIMAIRE D'ASSURANCE MALADIE HAUT-RHIN
[Adresse 2]
[Localité 3]

Comparante en la personne de Mme [K] [L], munie d'un pouvoir


COMPOSITION DE LA COUR :

En application des dispositions de l'article 945-1 du Code de procédure civile, l'affaire a été débattue le 27 Janvier 2022, en audience publique, les parties ne s'y étant pas opposées, devant Mme HERY, Conseiller, chargée d'instruire l'affaire.

Ce magistrat a rendu compte des plaidoiries dans le délibéré de la Cour, composée de :

Mme FERMAUT, Magistrat honoraire, faisant fonction de Président de chambre,
Mme ARNOUX, Conseiller
Mme HERY, Conseiller
qui en ont délibéré

Greffier, lors des débats : Mme WALLAERT, Greffier




ARRET :
- contradictoire
- prononcé par mise à disposition au greffe par Mme FERMAUT, Magistrat honoraire, faisant fonction de Président de chambre,
- signé par Mme FERMAUT, Magistrat honoraire, faisant fonction de Président de chambre, et Mme WALLAERT, greffier, auquel la minute de la décision a été remise par le magistrat signataire.




* * * * *



FAITS ET PROCEDURE


Le 27 juillet 2012. M. [F] [S] a été victime d'un malaise sur son lieu de travail qui n'a pas été reconnu par la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) du Haut-Rhin au titre de la législation sur les risques professionnels.

Le médecin conseil de la caisse a fixé la date d'aptitude de M. [F] [S] à reprendre une activité professionnelle quelconque au 22 juillet 2013.

Suite à la contestation de M. [F] [S]. une expertise a été diligentée et le docteur [I] a confirmé cette date d'aptitude à la reprise d'une activité professionnelle au 22 juillet 2013.

M. [S] a contesté cette décision en saisissant le 18 janvier 2014 la commission de recours amiable de la caisse.

Par...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT