Tribunal des Conflits, , 13/03/2023, C4260, Publié au recueil Lebon

Presiding JudgeM. MOLLARD
Record NumberCETATEXT000047329193
Date13 mars 2023
Judgement NumberC4260
CourtTribunal des Conflits (France)
Vu, enregistrée à son secrétariat, l'expédition du jugement du 13 octobre 2022 par lequel le tribunal administratif de Nice, saisi d'une demande de la société à responsabilité limitée (SARL) Boucherie Cannoise tendant à ce que la commune de Cannes soit condamnée à lui verser la somme de 659 025,48 euros, majorée des intérêts moratoires, en réparation du préjudice qu'elle estime avoir subi, a renvoyé au Tribunal, par application de l'article 35 du décret n° 2015-233 du 27 février 2015, le soin de décider de la question de compétence ;

Vu, enregistrés les 2 décembre 2022 et 31 janvier 2023, les mémoires présentés par la commune de Cannes, tendant à ce que la juridiction de l'ordre judiciaire soit déclarée compétente, par les motifs que le litige porte sur la gestion du domaine privé de la commune, que la commune doit être regardée comme ayant entendu exercer son droit de préemption urbain, lequel aurait conduit à la conclusion d'un contrat de droit privé, et que le contentieux de la responsabilité est un contentieux subjectif, qui implique nécessairement de porter une appréciation sur l'exécution d'un contrat de droit privé ;

Vu, enregistré le 19 janvier 2023, le mémoire présenté par la SARL Boucherie Cannoise, tendant à ce que la juridiction de l'ordre administratif soit déclarée compétente, par les motifs que la responsabilité recherchée est celle de la commune, personne morale de droit public, du fait du retrait illégal d'une décision créatrice de droits, d'une promesse non tenue ou du refus illégal du maire de prendre les mesures impliquées par la délibération du 10 octobre 2016 du conseil municipal ayant approuvé le principe et le prix de l'acquisition du fonds de commerce ;


Vu les autres pièces du dossier ;

Vu la loi des 16-24 août 1790 et le décret du 16 fructidor an III ;

Vu la loi du 24 mai 1872 ;

Vu le décret n° 2015-233 du 27 février 2015 ;


Après avoir entendu en séance publique :

- le rapport de Mme A... B..., membre du Tribunal,

- les observations de la SCP Foussard, Froger pour la SARL Boucherie Cannoise,

- les observations de la SCP Lyon-Caen, Thiriez pour la commune de Cannes,

- les conclusions de M. Jean Lecaroz, rapporteur public ;



Considérant ce qui suit :

1. La SARL Boucherie Cannoise exploitait une boucherie avenue Francis Tonner à Cannes (Alpes-Maritimes). Par une délibération du 10 octobre 2016, le conseil municipal a approuvé le principe et le prix d'acquisition du fonds de commerce de la boucherie et a...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT