Décision 2021-955 QPC - Mme Martine B. [Application rétroactive des nouvelles modalités de renversement de la présomption de causalité dans le cadre de l'indemnisation des victimes d'essais nucléaires], 10-12-2021

CourtConstitutional Council (France)
ECLIECLI:FR:CC:2021:2021.955.QPC
Case OutcomeNon conformité totale
Docket NumberCSCX2137071S
Record NumberCONSTEXT000044888776
Date10 décembre 2021
Appeal Number2021-955
Official Gazette PublicationJORF n°0288 du 11 décembre 2021, texte n° 138
Procedure TypeQPC
LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL A ÉTÉ SAISI le 6 octobre par le Conseil d'État (décision n° 451407 du 5 octobre 2021), dans les conditions prévues à l'article 61-1 de la Constitution, d'une question prioritaire de constitutionnalité. Cette question a été posée pour Mme Martine B. par la SCP Thouvenin, Coudray, Grévy, avocat au Conseil d'État et à la Cour de cassation. Elle a été enregistrée au secrétariat général du Conseil constitutionnel sous le n° 2021-955 QPC. Elle est relative à la conformité aux droits et libertés que la Constitution garantit de l'article 57 de la loi n° 2020-734 du 17 juin 2020 relative à diverses dispositions liées à la crise sanitaire, à d'autres mesures urgentes ainsi qu'au retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Au vu des textes suivants :
- la Constitution ;
- l'ordonnance n° 58-1067 du 7 novembre 1958 portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ;
- la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 relative à la reconnaissance et à l'indemnisation des victimes des essais nucléaires français ;
- la loi n° 2017-256 du 28 février 2017 de programmation relative à l'égalité réelle outre-mer et portant autres dispositions en matière sociale et économique ;
- la loi n° 2018-1317 du 28 décembre 2018 de finances pour 2019 ;
- la loi n° 2020-734 du 17 juin 2020 relative à diverses dispositions liées à la crise sanitaire, à d'autres mesures urgentes ainsi qu'au retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne ;
- les décisions du Conseil d'État nos 429574 et 432578 du 27 janvier 2020 ;
- le règlement du 4 février 2010 sur la procédure suivie devant le Conseil constitutionnel pour les questions prioritaires de constitutionnalité ;
Au vu des pièces suivantes :
- les observations présentées pour la requérante par Me Cécile Labrunie, avocate au barreau de Paris, enregistrées le 20 octobre 2021 ;
- les observations présentées pour le comité d'indemnisation des victimes des essais nucléaires, partie au litige à l'occasion duquel la question prioritaire de constitutionnalité a été posée, enregistrées le même jour ;
- les observations présentées par le Premier ministre, enregistrées le 28 octobre 2021 ;
- les autres pièces produites et jointes au dossier ;
Après avoir entendu Me Labrunie, pour la requérante, et M. Antoine Pavageau, désigné par le Premier ministre, à l'audience publique du 30 novembre 2021 ;
Et après avoir entendu le rapporteur ;
LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL S'EST FONDÉ SUR CE QUI SUIT :

1. L'article 57 de loi du 17 juin 2020 mentionnée ci-dessus prévoit :
« Sous réserve des décisions de justice passées en force de chose jugée, le b du 2° du I de l'article 232 de la loi n° 2018-1317 du 28 décembre 2018 de finances pour 2019 est applicable aux demandes déposées devant le comité...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI
9 temas prácticos
  • Conseil d'État, 7ème chambre, 23/02/2022, 447408, Inédit au recueil Lebon
    • France
    • Council of State (France)
    • 23 Febrero 2022
    ...la loi n° 2020-734 du 17 juin 2020 ; - le décret n° 2014-1049 du 15 septembre 2014 ; - la décision du Conseil constitutionnel n° 2021-955 QPC du 10 décembre 2021 ; - le code de justice administrative Après avoir entendu en séance publique : - le rapport de M. François Lelièvre, maître des r......
  • CAA de PARIS, 4ème chambre, 25/03/2022, 21PA02880, Inédit au recueil Lebon
    • France
    • Cour administrative d'appel de Paris (Cours Administrative d'Appel de France)
    • 25 Marzo 2022
    ...les moyens de la requête ne sont pas fondés. Vu les autres pièces du dossier. Vu : - la décision du Conseil constitutionnel n° 2021-955 QPC du 10 décembre 2021 - le code de la santé publique ; - la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 ; - la loi n° 2017-256 du 28 février 2017 ; - la loi n° 2018-......
  • CAA de PARIS, 4ème chambre, 25/03/2022, 21PA04257, Inédit au recueil Lebon
    • France
    • Cour administrative d'appel de Paris (Cours Administrative d'Appel de France)
    • 25 Marzo 2022
    ...les moyens de la requête ne sont pas fondés. Vu les autres pièces du dossier. Vu : - la décision du Conseil constitutionnel n° 2021-955 QPC du 10 décembre 2021 - le code de la santé publique ; - la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 ; - la loi n° 2017-256 du 28 février 2017 ; - la loi n° 2018-......
  • CAA de PARIS, 4ème chambre, 01/04/2022, 21PA04258, Inédit au recueil Lebon
    • France
    • Cour administrative d'appel de Paris (Cours Administrative d'Appel de France)
    • 1 Abril 2022
    ...les moyens de la requête ne sont pas fondés. Vu les autres pièces du dossier. Vu : - la décision du Conseil constitutionnel n° 2021-955 QPC du 10 décembre 2021 - le code de la santé publique ; - la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 ; - la loi n° 2017-256 du 28 février 2017 ; - la loi n° 2018-......
  • Sollicitez un essai pour afficher des résultats supplémentaires
9 sentencias
  • Conseil d'État, 7ème chambre, 23/02/2022, 447408, Inédit au recueil Lebon
    • France
    • Council of State (France)
    • 23 Febrero 2022
    ...la loi n° 2020-734 du 17 juin 2020 ; - le décret n° 2014-1049 du 15 septembre 2014 ; - la décision du Conseil constitutionnel n° 2021-955 QPC du 10 décembre 2021 ; - le code de justice administrative Après avoir entendu en séance publique : - le rapport de M. François Lelièvre, maître des r......
  • CAA de PARIS, 4ème chambre, 25/03/2022, 21PA02880, Inédit au recueil Lebon
    • France
    • Cour administrative d'appel de Paris (Cours Administrative d'Appel de France)
    • 25 Marzo 2022
    ...les moyens de la requête ne sont pas fondés. Vu les autres pièces du dossier. Vu : - la décision du Conseil constitutionnel n° 2021-955 QPC du 10 décembre 2021 - le code de la santé publique ; - la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 ; - la loi n° 2017-256 du 28 février 2017 ; - la loi n° 2018-......
  • CAA de PARIS, 4ème chambre, 25/03/2022, 21PA04257, Inédit au recueil Lebon
    • France
    • Cour administrative d'appel de Paris (Cours Administrative d'Appel de France)
    • 25 Marzo 2022
    ...les moyens de la requête ne sont pas fondés. Vu les autres pièces du dossier. Vu : - la décision du Conseil constitutionnel n° 2021-955 QPC du 10 décembre 2021 - le code de la santé publique ; - la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 ; - la loi n° 2017-256 du 28 février 2017 ; - la loi n° 2018-......
  • CAA de PARIS, 4ème chambre, 01/04/2022, 21PA04258, Inédit au recueil Lebon
    • France
    • Cour administrative d'appel de Paris (Cours Administrative d'Appel de France)
    • 1 Abril 2022
    ...les moyens de la requête ne sont pas fondés. Vu les autres pièces du dossier. Vu : - la décision du Conseil constitutionnel n° 2021-955 QPC du 10 décembre 2021 - le code de la santé publique ; - la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 ; - la loi n° 2017-256 du 28 février 2017 ; - la loi n° 2018-......
  • Sollicitez un essai pour afficher des résultats supplémentaires

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT