Conseil d'État, , 09/08/2021, 455264, Inédit au recueil Lebon

CourtCouncil of State (France)
Record NumberCETATEXT000043935122
Judgement Number455264
Vu la procédure suivante :

M. A... B... a demandé au juge des référés du tribunal administratif de Poitiers, statuant sur le fondement de l'article L. 521-2 du code de justice administrative, d'ordonner au préfet de la Charente-Maritime de modifier son arrêté du 19 juillet 2021 afin de supprimer l'obligation du port du masque sur la voie publique et l'espace public en dehors des lieux où les mesures de distanciation physique ne sont pas aisément applicables. Par une ordonnance n° 2101889 du 23 juillet 2021, le juge des référés du tribunal administratif de Poitiers a rejeté sa demande.

Par une requête, enregistrée le 4 août 2021 au secrétariat du contentieux du Conseil d'Etat, M. B... demande au juge des référés du Conseil d'Etat, statuant sur le fondement de l'article L. 521-2 du code de justice administrative :

1°) d'annuler cette ordonnance ;

2°) de faire droit à sa demande de première instance.


Il soutient que :
- sa requête est recevable dès lors que, d'une part, il a introduit son recours dans les délais légaux et, d'autre part, il a intérêt à agir en ce que, en premier lieu, les mesures contestées portent atteinte à sa liberté d'aller et de venir et à son droit à la santé entendu largement et, en deuxième lieu, il se déplace régulièrement en Charente-Maritime dans le cadre de sa profession d'avocat et pour des motifs privés ;
- la condition d'urgence est satisfaite eu égard à la situation de crise sanitaire et au contexte particulier de restriction des libertés publiques ;
- il est porté une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d'aller et de venir, à la liberté de réunion et au droit à la protection de la santé ;
- l'obligation généralisée du port du masque pour les personnes de plus de onze ans porte atteinte au principe de proportionnalité dès lors que, en premier lieu, à l'exception des évènements en extérieurs pendant lesquels la distanciation physique est difficile eu égard au nombre de personnes présentes, le nombre de transmissions du virus en extérieur est négligeable, en deuxième lieu, les mesures préfectorales adoptées ces dernières semaines n'ont eu aucune incidence sur le reflux de l'épidémie et, en dernier lieu, les mesures contestées n'opèrent aucune distinction entre les lieux...

Pour continuer la lecture

SOLLICITEZ VOTRE ESSAI

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT